HYDROGEOLOGIE 
Etude NPHE

L'Etude NPHE consiste à estimer le niveau des eaux hautes, de récurrence décennale (EH) et le niveau exceptionnel de l’eau (EE) de la nappe s’écoulant au droit du projet, afin de préciser les impacts possibles sur le projet de construction.
 

Les battements saisonniers des nappes sont dus à des épisodes pluvieux importants, se traduisant par l’infiltration dans le sol d’une partie des précipitations. Cette partie qui s’infiltre permet une réalimentation de la nappe, et une remontée périodique de son niveau piézométrique. Dans le cadre de la construction d'un bâtiment avec sous-sol ou d'un ouvrage d'art enterré, l'étude NPHE permet aux maitre d'ouvrage de définir les potentielles contraintes afférentes aux niveaux de la nappe. Cette étude lui permet de se projeter sur la nécessité ou non d'effectuer un cuvelage sur les parties enterrées.

 

Essai de pompage

Un essai de pompage à principalement deux objectifs :
1/ Déterminer les valeurs du coefficient de perméabilité, de la transmissivité et du coefficient d’emmagasinement de l’aquifère testé
2/ Déterminer un débit d’exhaure théorique du pompage pour la mise en hors d’eau de la fouilles pendant la phase travaux

On rappel que selon les conditions précisées dans la rubrique 1.1.2.0, tout rejet d’eau souterraine compris entre 10 000 et 200 000 m3 réalisé dans l’année est soumis au titre de déclaration vis-à-vis de la Loi sur l’Eau. Au-delà de 200 000 m3, le projet passe en procédure d’autorisation vis-à-vis de cette réglementation. Il importe donc d’estimer les ordres de grandeur des volumes à extraire à partir des estimations précédentes et d’en déduire les possibles incidences réglementaires, et d’approcher les exigences techniques et environnementales de l’opération.